Dates des prochains concours réservés du ministère de la Culture dans le cadre de la loi Sauvadet (02/10/2014)

SUD Culture Solidaires
Section de la Bibliothèque nationale de France
Local syndical, Tolbiac, T4, A2, bandeau sud
Poste : 49.24, messagerie : sud@bnf.fr et sudbnf@hotmail.fr
https://sudculturebnf.wordpress.com/

Lettre d’information syndicale aux contractuel-le-s de la BnF, 2 octobre 2014.

Le ministère de la Culture vient d’apporter des précisions sur les prochains concours réservés qu’il organisera dans le cadre de la loi Sauvadet.

+ Pour la filière métiers d’art, le concours réservé d’Adjoint-e Technique ouvrira au début de l’année 2015. Il faudra s’inscrire dans les spécialités prévues (type photographe, relieur-doreur, jardinier d’art, installateur). Il y aura un dossier de Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle à remplir et un entretien oral avec un jury. Il y aura en principe autant de postes ouverts que d’inscrit-e-s à ce concours réservé.
Toujours dans la filière métiers d’art, le concours réservé de Technicien d’Art va bientôt s’ouvrir. Les inscriptions sont prévues du 13 octobre au 7 novembre 2014. Il faudra remplir un dossier RAEP, qui est à remettre avant le 13 février 2015. Puis une épreuve orale aura lieu au début de mars 2015. Une formation, comprenant une méthodologie sur le dossier RAEP et une préparation à l’épreuve orale, aura lieu normalement à la fin du mois de novembre 2014. Elle concernera aussi les agents de la BnF qui seront inscrit-e-s à ce concours réservé. Les candidat-e-s devront s’inscrire dans des spécialités, comme métiers du bois, métiers du textile (licier, teinturier…), métiers du papier, métiers de l’audiovisuel (photographe, multimédia, spécialiste image et son), métiers de la céramique, métiers de la présentation des collections (éclairagiste, métallier), métiers des matériaux et des volumes. Normalement, là aussi, il y aura autant de postes que d’inscrit-e-s.

+ Pour les Secrétaires Administratifs spécialité « programmeur », il est prévu que le concours réservé ouvre cet automne. Il y aura d’abord une épreuve d’admissibilité écrite, correspondant à une épreuve de programmation, puis un dossier RAEP sera à remplir, pour servir de base à une épreuve orale courant 2015. Une formation sur le dossier RAEP et l’épreuve orale sera proposée par le ministère de la Culture après l’épreuve écrite. Des précisions sur la nature des épreuves et sur le calendrier reste à apporter. Normalement, il y aura autant de postes que d’inscrit-e-s.

+ Pour les corps de catégorie A du ministère de la Culture, les concours réservés se composeront tous d’une épreuve écrite d’admissibilité, sur une série de questions ou sur un cas pratique. Puis, il faudra remplir un dossier RAEP, plus fourni que celui demandé pour les concours réservés de catégorie B, qui servira de base à une épreuve orale d’entretien avec un jury.
Les calendriers prévus, qui peuvent évoluer, sont les suivants :
– Pour le corps d’Attachés et pour celui de Chargé d’Etudes Documentaires, inscriptions en janvier-février 2015, épreuve écrite en mai 2015, retour dossier RAEP en novembre 2015 et épreuve orale en décembre 2015.
– Pour le corps des ICCEAAC, inscriptions en septembre-octobre 2015, épreuve écrite mi-janvier 2016, retour dossier RAEP fin avril 2016 et épreuve orale mi-juin 2016.
– Pour le corps des Ingénieurs d’Etudes, inscriptions en septembre-octobre 2015, épreuve écrite début février 2016, retour des dossiers RAEP mi-mai 2016 et épreuve orale mi-juin 2016.

– Pour les autres corps (attachés informaticiens, ISCP, chefs de travaux d’art, conservateur du patrimoine, etc…), le calendrier est beaucoup moins précis, mais les concours réservés ne doivent pas s’ouvrir avant septembre 2015.

Pour tous ces concours, le ministère de la Culture organisera une préparation de l’épreuve écrite, puis une formation pour préparer l’épreuve orale et rédiger le dossier RAEP.

Il y a un gros problème pour ces concours réservés, c’est que le ministère de la Culture ne veut pas ouvrir autant de postes qu’il y aura d’inscrit-e-s, ce qui revient à empêcher une partie des agents concerné-e-s à exercer leur droit à la titularisation. Pourtant, il s’agit d’agents qui font ces tâches depuis des années, puisqu’il faut au moins 4 ans d’ancienneté pour être éligible, qui sont souvent en CDI et qui, si ils/elles sont titularisé-e-s, resteront le plus souvent sur le poste qu’ils/elles occupent déjà. De plus, l’hypocrisie de ce dispositif apparaît clairement lorsque l’on sait que même s’ils/elles ne réussissent pas ce concours réservé sélectif, ils/elles resteront sur leurs postes en tant que contractuel-le-s. Donc, s’ils/elles ont les qualités pour travailler en tant que contractuel-le-s, ils/elles les ont aussi pour travailler en tant que fonctionnaires.

SUD Culture Solidaires demande donc qu’il y ait autant de postes que d’inscrit-e-s à ces concours réservés de catégorie A.

Publicités