« Vacataires » : Recrutement de magasiniers, compensation travail en locaux aveugles, décompte du temps de travail, passage à 90h ! (28/01/2015)

SUD Culture Solidaires
Section de la Bibliothèque nationale de France
Local syndical, Tolbiac, T4, A2, bandeau sud
Poste : 49.24, messagerie : sud@bnf.fr et sudbnf@hotmail.fr
https://sudculturebnf.wordpress.com/

 

Réunion d’information syndicale SAMEDI 31 JANVIER, 13H00-14H00 LOCAL SYNDICAL TOLBIAC (T4, A2)

 

Actuellement, la section SUD Culture de la BnF agit pour les droits des « vacataires » sur plusieurs dossiers importants :

  •  La BnF organise en avril prochain un recrutement direct de magasiniers-ères, pour 35 postes, avec des inscriptions ouvertes jusqu’au 5 février. Ce nombre de postes nous parait insuffisant et nous dénonçons l’absence d’un volet interne permettant de titulariser les « vacataires » de la BnF, en particulier ceux/celles ayant de l’ancienneté. Des précisions ont été apportées sur ce recrutement direct, dont nous vous ferons part.
  • La section SUD Culture de la BnF demande que les agent-e-s « vacataires » bénéficient eux/elles aussi des jours de repos en compensation du travail en locaux aveugles, qui concerne beaucoup d’entre eux/elles. Leur exclusion de ce dispositif est une injustice qui ne repose sur aucun fondement. Mettons-y fin.
  • Pour les « vacataires » travaillant en service public, le temps de travail compté dans GTA est le temps prévu sur les plannings et non pas le temps de travail réellement fait, juste avant et juste après les plages planifiées. De ce fait, une part significative du temps de travail des « vacataires » n’est pas prise en compte, ce qui est anormal. Il faut désormais que l’ensemble du temps de travail soit compté.
  • Depuis juin 2013, la direction de la BnF refuse d’appliquer la disposition gagnée en 2008, qui garantit la réattribution de tous les contrats de travail de 90h par mois aux « vacataires » à 80 heures les plus ancien-ne-s dans les départements. La BnF ne peut pas ainsi renier ses propres engagements. Il faut réattribuer tous les contrats à 90h libérés depuis 2013.
  • Le système d’avancement des « vacataires » mis en place en 2012 prévoit une part variable, d’un faible montant, ce qui est à la fois ridicule et permet des attributions arbitraires. Il faut la supprimer et intégrer son montant dans la part fixe d’avancement.

 

Réunissons nous le samedi 31 janvier pour faire le point sur ces sujets et voir ensemble comment faire avancer les revendications pour améliorer la situation des « vacataires » à la BnF !

 Pour connaître nos droits, pour les défendre, pour en gagner de nouveaux, pour lutter contre la précarité, informons-nous, réunissons-nous, organisons-nous !

Publicités