Solidarité avec le personnel du nettoyage en grève (15/04/15)

Intersyndicale CFDT-CGT-FSU-SUD Culture

de la Bibliothèque nationale de France

Solidarité avec le personnel du nettoyage en grève :

Nous, organisations syndicales de la BnF, soutenons le mouvement de grève entamé le jeudi 9 avril par les salarié-e-s de la société ONET qui assurent le nettoyage du site de Tolbiac de la BnF.

Nous constatons tout comme eux/elles que depuis la reprise de ce marché par la société ONET en 2013, une quinzaine de postes a été supprimée, alors que le volume global de travail n’a pratiquement pas varié. De ce fait, les conditions de travail de ces salarié-e-s se sont détériorées, car ils/elles doivent faire le travail des personnes non-remplacées en plus du leur, ce qui devient intenable. La fatigue accumulée, les arrêts maladies, les accidents, témoignent de cette augmentation inacceptable de leurs charges de travail.

Nous appuyons donc leurs revendications, qui sont l’embauche de personnes supplémentaires en CDI, l’attribution d’un volume horaire à répartir entre les salarié-e-s qui ne sont pas à temps plein, l’amélioration du matériel mis à leur disposition et une augmentation de la prime de fin d’année, qui doit être la même pour tout le monde.

Nous constatons que depuis le début de la grève, la société ONET n’a pas fait de réelles propositions aux grévistes et n’a pas répondu par écrit aux demandes répétées des représentant-e-s du personnel et de leur syndicat. Ce mépris pour le personnel en grève et ce blocage sont intolérables. Nous exigeons donc de la société ONET qu’elle réponde clairement et de manière positive aux revendications des grévistes et qu’elle entreprenne de vraies négociations, afin d’aboutir à un protocole de sortie de grève permettant de régler les demandes légitimes des salarié-e-s.

Mais la direction de la BnF est aussi concernée par cette grève. En tant que donneuse d’ordre, elle a la responsabilité sociale d’assurer de bonnes conditions de travail et le respect de leurs droits pour les salarié-e-s des sociétés sous-traitantes qui interviennent au sein de la BnF. De plus, c’est bien la pratique consistant à faire des économies sur les marchés passés avec ces sociétés dans le cadre de la politique d’austérité qui entraîne les problèmes que l’on peut voir sur le sujet du nettoyage.

Nous demandons donc à la direction de la BnF d’intervenir pleinement auprès de la société ONET pour aboutir à une résolution favorable de cette grève et de prendre les mesures nécessaires pour garantir de bonnes conditions de travail aux salarié-e-s des sociétés sous-traitantes.

Nous appelons aussi les agent-e-s de la BnF à soutenir la grève du personnel de nettoyage :

  • En signant la pétition en ligne :

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N47631

  • En donnant à la caisse de grève.

  • En venant rencontrer les grévistes lors des rendez-vous qu’ils/elles organisent dans le hall Est du site de Tolbiac les matins.

Publicités