Le jeudi 28 avril : pour exiger le retrait de la loi travail et gagner sur nos revendications à la BnF !

Intersyndicale CGT, FSU, SUD Culture BnF

Après la réussite des journées de grèves des 31 mars et 9 avril et les premiers reculs du gouvernement, faisons du 28 avril un immense succès :

Contre la loi travail, injuste, contre-productive et régressive

Contre l’augmentation du temps de travail des actifs/ves et les facilités données aux licenciements prévues par cette loi qui ne feront qu’accroitre le chômage

Pour un autre avenir pour la jeunesse et exprimer notre solidarité avec tous ceux, jeunes et syndicalistes, qui sont victimes de la répression

Pour la victoire sur les salaires, l’emploi, les services publics…

Pour une meilleure protection des salariés et de meilleures conditions de travail

À la BnF, après 2 mois de mobilisation des personnels, la direction vient d’annoncer les réponses suivantes :
• Demande à la tutelle de l’arrêt des suppressions de postes pour 2017 et 2018
• Création d’un groupe de réflexion pour l’amélioration des conditions de travail, en priorité des magasiniers/ères
• un plan d’action sur l’organisation et les conditions de travail du Service de l’accueil
• Passage à 110h de 5 « vacataires » le 1er juillet et accès au parc de logement de la BnF pour les vacataires

Ces réponses ne sont pas à la hauteur de nos revendications :
• Arrêt immédiat des suppressions de postes
• Des effectifs et des budgets répondant à nos besoins et à nos missions de service public
• Appel intégral de la liste complémentaire du dernier recrutement de magasiniers/ères
• Amélioration rapide et effective des conditions de travail des agents
• Passage à 110h et en CDI des « vacataires » sur besoins permanents
• Arrêt de la marchandisation des collections et espaces de la BnF

MERCREDI 27/04 : AG du personnel de la BnF : 12h30, hall Ouest

JEUDI 28 avril : Grève et manifestation !
Rendez-vous cortège BnF, 14h devant la gare RER Denfert-Rochereau

Publicités