BnF : le compte n’y est pas… la grève continue le samedi 4 juin

grève_bn_28maiLes personnels de la BnF ont déjà fait quatre samedis consécutifs de grève  pour protester contre la précarité, le sous-effectif et les coupes budgétaires. Ces quatre journées d’action ont été massivement suivies et ont rencontré un fort élan de solidarité que ce soit de la part des lecteurs ou d’autres secteurs en lutte.

La première réunion de négociation avec la direction lundi 30 mai a permis d’avancer sur certaines revendications : passage et embauche en CDI pour les vacataires sur besoins permanents mis en place au 1er octobre ; accord de principe pour la comptabilisation intégrale du temps de travail ; appel de la liste complémentaire de magasiniers/ères en 2 fois : 8 personnes en septembre et le reste de la liste d’ici la fin du 1er semestre 2017. Cependant, les propositions de la direction concernant le passage à 110h sont inacceptables ! Seul-es 19 vacataires seraient concerné-es ! Rien n’est proposé pour les autres que de suivre des formations de préparation aux concours. Les collègues sur contrats recherche, Relire ou filiale, sont exclu-es, tout comme les agent-e-s des vestiaires temporairement. De même, la BnF ne s’est pas engagée sur l’arrêt des suppressions de postes en 2017 et 2018. Les agent-e-s et les organisations syndicales appellent donc à reconduire la grève samedi 4 juin pour gagner sur toutes leurs revendications :

  ► le passage à 110h par mois (maximum légal pour ce type de contrat) de tous/tes les vacataires qui le souhaitent : pour un emploi stable et une augmentation significative du salaire d’agent-e-s gagnant moins de 700 euros par mois !

  ► l’appel rapide et intégral de la liste complémentaire du dernier recrutement direct de magasiniers/ères organisé par la BnF : pour titulariser les précaires en attente et lutter contre les sous-effectifs !


  ► l’arrêt des suppressions de postes et la hausse du budget : parce que la BnF, 1er établissement du Ministère de la Culture, est aussi celui qui a le plus subi les coupes budgétaires des politiques d’austérité, avec la perte de 272 postes en 7 ans !

DSC_1167Venez soutenir les agent-e-s de la BnF en grève samedi 4 juin, à 12h dans le Hall d’entrée de la BnF  !

Afin de soutenir la mobilisation des agent-e-s les plus précaires de la BnF, une caisse de soutien a été mise en place :
https://www.lepotcommun.fr/pot/jqqioca7

Publicités