Contre la précarité et les sous-effectifs à la BnF : on lâche rien !

Intersyndicale CGT – FSU – SUD Culture de la BnF

5 samedis de grève à la BnF et des mesures toujours insuffisantes !

Sur fonds de grève reconductible de samedi en samedi depuis le 07 mai dernier et suite à 2 réunions de négociation avec la direction de la BnF, quelques avancées commencent à émerger pour les agent-e-s de la BnF :
-passage et embauche en CDI pour les « vacataires » sur besoins permanents mis en place au 1er octobre
-accord de principe pour la comptabilisation intégrale du temps de travail dans GTA
-appel de toute la liste complémentaire de magasiniers/ères en 2 fois entre septembre et la fin du 1er semestre 2017.
-création d’un groupe de travail pour améliorer les conditions de travail en particulier des cat. C.

Cependant, les propositions de la direction concernant le passage à 110h des 80 « vacataires » qui en ont fait la demande restent très insuffisantes avec 50 collègues toujours exclu-e-s de la mesure. Pas d’accord de principe non plus pour une majoration à 100% du travail en soirée et le dimanche pour les « vacataires », comme c’est le cas pour les titulaires. De même, la BnF ne s’est toujours pas engagée sur l’arrêt des suppressions de postes en 2017 et 2018.

Mercredi 15 juin aura lieu une nouvelle réunion de négociation, nous attendons de la BnF une vraie prise de responsabilités en annonçant des mesures qui répondent à toutes nos revendications.

Précarité structurelle, mauvaises conditions de travail, sous-effectifs… Vacataires / titulaires : tous/tes solidaires !

Succès de la grève du 14 juin contre la Loi Travail : continuons la mobilisation !

La mobilisation contre la Loi dite « Travail » depuis plusieurs mois ne faiblit pas, au contraire. Le gouvernement a beau s’obstiner, ce projet de loi reste toujours un projet de régression sociale non négociable. Non à l’ inversion de la hiérarchie des normes dans les entreprises (avec des accords locaux primant sur les accords de branche et la loi), à l’augmentation sans merci de la précarité, de la flexibilité et du temps de travail, à la facilitation des licenciements et l’affaiblissement de la médecine du travail.

Battons-nous contre la précarité sous toutes ses formes, pour la réduction du temps de travail, pour l’augmentation des minimas sociaux, des salaires et de nouvelles protections sociales !

Le 23 juin, nouvelle journée de mobilisation au Ministère de la Culture et contre la Loi Travail !

Assemblée générale jeudi 16 mai
12h30 devant la cantine de Tolbiac

Précarité / conditions de travail / sous-effectifs/ Loi Travail : Vacataires, titulaires, continuons la lutte !

Publicités