CONFLIT SOCIAL A LA BnF : LE MINISTÈRE DE LA CULTURE EST RESPONSABLE DU BLOCAGE DES INSTANCES DE LA BNF ET DES NÉGOCIATIONS

Déclaration des organisations syndicales concernant le boycott du Comité technique de la bibliothèque

 » Madame la Présidente,

Nos organisations CGT-FSU-SUD interpellent depuis maintenant plusieurs mois la Direction sur la situation difficile que connaît notre établissement.
Les conséquences des quelques 270 suppressions de postes et de la dizaine de millions de baisses de crédits, imposées par le Ministère de la culture, sont graves : difficultés et tensions dans les services, augmentation, cette année encore, des arrêts maladie, souffrance au travail pour certains, stress et surmenage pour d’autres.

Alors que depuis 3 mois et demi, les personnels se mobilisent nombreux contre le projet de loi Travail et pour les revendications locales, alors que les agents, en particulier les agents précaires, sont en grève tous les samedis depuis 6 semaines pour porter ces revendications, les mesures annoncées ne sont pas à la hauteur des demandes de l’ensemble des personnels. Surtout, le Ministère de la culture ne s’est toujours pas engagé sur l’arrêt des suppressions de postes et la hausse des crédits de personnel.

Nos organisations syndicales ont donc décidé de boycotter ce comité technique, après les boycotts des instances du mois de mai.

Nous voulons, par ce signal fort, non seulement montrer notre détermination et celles des personnels mais aussi interpeller le Ministère de la culture.

En tant que tutelle de la BnF, le Ministère doit prendre des engagements fermes sur l’arrêt des suppressions de postes et accorder des crédits budgétaires supplémentaires afin de financer la création de postes d’agents titulaires, d’améliorer la gestion de carrières et les conditions de travail des personnels. Cela permettra aussi de financer, comme le préconise l’instruction ministérielle du 27 juillet 2015, un passage à 110 heures mensuel des agents non titulaires à temps incomplet sur besoins permanents (article 6.1) qui en font la demande et réduire ainsi sensiblement leur précarité.

Intersyndicale BnF CGT-FSU-SUD « 

Publicités