Propositions toujours loin du compte : Grève reconduite samedi 18 juin !

Intersyndicale CGT – FSU – Sudculture de la BnF

Les personnels de la BnF ne se contenteront pas

de demi-mesures !

Après trois réunions de négociations et sur fond de grève reconductible de samedi en samedi depuis le 7 mai dernier, quelques avancées ont été obtenues grâce à la détermination des agent-es de la BnF en lutte pour leur emploi : passage et embauche en  CDI pour les « vacataires » sur besoins permanents mis en place au 1er octobre ; accord de principe pour la comptabilisation intégrale du temps de travail dans GTA ; appel de toute la liste complémentaire de magasiniers/ères en 2 fois (8 personnes en septembre, le reste durant le 1er semestre 2017) ; groupe de travail pour améliorer les conditions de travail en particulier des cat. C. ; réunions régulières sur l’avancement et les promotions des agent-e-s titulaires, en particulier les catégories C.

En revanche, le Ministère de la Culture n’a toujours pas donné de réponse sur l’arrêt des suppressions de postes en 2017 et 2018, alors que la BnF a perdu 270 en 7 ans. Nous refusons de continuer à nous faire saigner ainsi et demanderons tant qu’il le faudra des réponses claires de la BnF et du Ministère, afin de stopper cette dégringolade aux impacts plus que négatifs sur le travail des agent-e-s de la BnF (souffrance au travail, sous-effectifs chroniques…).

En ce qui concerne la situation des plus précaires de notre établissement, la direction continue de trainer les pieds pour accorder un passage à 110h de tous/tes les « vacataires » sur besoin permanent qui le souhaitent, comme le préconise une instruction ministérielle datée de juillet 2015. A ce jour, la seule solution trouvée par la direction est de diviser selon des critères arbitraires les 80 agent-e-s qui ont fait une demande de passage à 110h, en choisissant de laisser sur le carreau 50 collègues. Pas d’accord de principe non plus pour une majoration à 100% du travail en soirée et le dimanche pour les « vacataires » de service public, comme c’est le cas pour les titulaires.

Suppressions de postes, précarité, service public au rabais, dégradation des conditions de travail…titulaires, vacataires, tous.tes concerné-es !

Samedi 18 juin : on fait grève ! Rdv 9h30 Hall Est pour participer aux actions sur place !

Publicités