Au sujet du passage en CDI des « vacataires » sur besoin permanent au 1er octobre

Suite au courrier de notre organisation syndicale à la présidente de la BnF  visant à l’interpeller au sujet du passage en CDI des « vacataires » sur besoin permanent de la BnF au 1er octobre, la direction nous a finalement donné quelques informations le 25 octobre dernier.

Il semblerait que certains départements aient émis des refus quant au passage en CDI de certain-e-s agent-e-s. Nous ne connaissons ni le nombre de ces agent-e-s, ni leur identité, ni les départements concernés.
La direction de la BnF nous a précisé que les Ressources Humaines ont effectué des démarches auprès des départements en question afin d’obtenir des justifications à ces refus. La direction devait aussi nous donner plus d’informations d’ici la fin de la semaine dernière, mais cela n’a pas été le cas. Nous l’avons donc relancée récemment, nous vous tiendrons au courant dès que nous auront obtenu les réponses à nos questions.

En attendant, nous encourageons tous/tes les « vacataires » sur besoin permanent (sur contrat de 3 ans généralement) qui connaissent des problèmes pour leur passage en CDI (refus hypothétique ou tout simplement aucune nouvelle) à se manifester auprès de notre organisation syndicale afin que nous puissions suivre plus précisément ces dossiers. Il faut pour cela écrire à cette adresse : sud@bnf.fr

En effet, ces passages en CDI sont inscrits au point 2.1 du protocole signé le 15 juillet dernier (voir ci-dessous) suite à la grève victorieuse des agent-e-s de la BnF. Il est donc important que la BnF applique ce protocole de façon très scrupuleuse, ce sur quoi notre organisation syndicale veille depuis la fin de la grève.

Protocole d’accord, point 2.1 : « Passage en CDI au 1er octobre 2016 de tous les ANTI (article 6.1) dont l’activité répond à un besoin permanent. Un point nominatif sera présenté en CCPC, et un état des lieux en comité technique ».

La section SUD Culture de la BnF.

Publicités