Situation sanitaire et organisation de l’activité à la BnF : SUD Culture écrit à la direction !

SUD Culture Solidaires, Section de la Bibliothèque nationale de France

A l’attention du président du CHSCT,

Comme vous le savez sans doute, la situation sanitaire est jugée préoccupante en cette fin d’année et le conseil scientifique estime qu’une reprise incontrôlée des contaminations est probable en janvier. Le nombre de contaminations est actuellement élevé tout comme les hospitalisations : 2 700 personnes atteintes de forme grave sont ainsi toujours en service de réanimation. En outre, les taux d’incidence augmentent dans l’ensemble des régions métropolitaines. Enfin, l’apparition d’une variante du covid-19, semble-t-il, particulièrement virulente ne peut qu’accroître notre inquiétude sur l’évolution de la pandémie.
Au vu de ce contexte sanitaire dégradé et qui risque de se dégrader encore davantage, il nous semble irresponsable de mettre en œuvre le plan proposé par la direction lors du CHSCT exceptionnel qui s’est tenu le 11 décembre, à savoir la réouverture du Haut-de-Jardin, l’extension des horaires d’ouverture et l’augmentation du temps d’activité sur site. La direction doit faire preuve de responsabilité envers ses agent.es mais aussi en termes de santé publique. L’heure, n’est selon nous, pas à un assouplissement du dispositif qui exposerait davantage les agent.es à des risques de contamination et qui, par le brassage de population qu’il implique, ne s’inscrit pas dans une politique de prévention en adéquation avec le contexte sanitaire dégradé. La prudence invite plutôt à conserver le plan actuel.

Un nouveau point d’étape sur la situation doit être fait le 7 janvier 2021 par le gouvernement qui devrait annoncer de nouvelles mesures pour la population comme pour les établissements recevant du public. Toute modification du dispositif actuel vers une augmentation de la présence sur site et de l’ouverture au public ne peut faire l’objet d’un examen qu’à la lumière de ces nouveaux éléments lors d’un CHSCT exceptionnel ultérieur à cette date. Les documents relatifs à cette organisation devront être fournis aux organisations syndicales avec un délai raisonnable pour les étudier et émettre un avis instruit lors de l’instance.

C’est pourquoi SUD Culture demande à nouveau à la direction de surseoir à la mise en œuvre du schéma d’organisation examiné lors du CHSCT du 11 décembre et de maintenir à minima l’organisation du travail actuelle jusqu’à ce que la situation sanitaire s’améliore de manière significative.

Publicité