150 collègues envahissent le Conseil d’Administration de la BnF : la mobilisation continue !

Communiqué de l’intersyndicale BnF CGT-FSU-SUD

Le jeudi 25 novembre, suite au rassemblement organisé par l’intersyndicale BnF CGT-FSU-SUD dans le hall Est où un peu plus de 150 agents se sont réunis, l’assemblée s’est déplacée jusqu’au belvédère où se tenait le Conseil d’Administration, dans le but d’interpeller les tutelles de la BnF (Ministères de la Culture et des Finances).  Après avoir été par deux fois contrôlés sur leur propre lieu de travail par le service de sécurité (à la demande de la direction !) le personnel et l’intersyndicale ont pu faire irruption au Conseil afin de lire une déclaration (voir ici).

Ministère de la Culture et direction ont ainsi de nouveau été alertés sur les conséquences désastreuses du manque d’effectif sur nos conditions de travail et nos missions, sur la démesure du projet Richelieu et son impact sur les personnels, sur l’impasse du «dialogue social » à la BnF depuis plus d’un an et sur le projet d’un recours accru à des contrats précaires, remettant en cause nos conquête sociales au niveau local.

L’intersyndicale a demandé à ce qu’un nouveau Comité Technique et un CHSCT portant sur l’ensemble du projet Richelieu puisse se tenir prochainement. Malheureusement, dans la continuité  des instances où nos voix ne sont plus respectées, la direction s’est enfermée a dans sa posture habituelle : refus, déni et dédain.

De même, le ministère a relativisé les effets des 300 postes perdus ces 10 dernières années.

Cette réaction méprisante face à nos inquiétudes et à nos questionnements a choqué un grand nombre d’agents présents, révélant ainsi  le décalage entre leur analyse administrative faite de statistiques et la pratique de nos métiers faite de relations humaines.

Toutefois, la mobilisation du personnel des différents sites (Richelieu, Tolbiac, Bussy) aura poussé la direction – avant que celle-ci ne quitte le Conseil d’Administration par les issues de secours ! –  à s’engager à recevoir courant décembre l’intersyndicale BnF CGT-FSU-SUD. Ce rendez-vous aura lieu le 8 décembre prochain, la balle est désormais dans le camp de la direction pour répondre enfin aux revendications portées par l’intersyndicale et le personnel. L’intersyndicale CGT-FSU-SUD rendra compte au personnel de cette entrevue et proposera dès que possible un rendez-vous aux agents afin de décider ensemble des suites à donner.

Publicité