Archives du mot-clé 8 mars

Grève féministe du 8 mars 2021 : poursuivons la lutte !

Appel unitaire

Le 8 mars, nous serons en grève avec les femmes du monde entier pour refuser tou.te.s ensemble de payer le prix de la crise pandémique avec notre travail, notre salaire, notre corps. En France, comme en Pologne, au Chili comme en Italie et en Espagne, en Argentine comme au Nigeria, nous serons toutes et tous dans la rue pour dénoncer et arrêter une société patriarcale et raciste qui nous exploite, nous soumet et nous tue.

Les confinements ont mis en lumière que les femmes sont indispensables au fonctionnement de la société et invisibilisées en permanence : les femmes, et toujours plus les femmes migrantes, sont majoritaires dans les emplois du soin, de la santé, de l’éducation, du nettoyage, du commerce, elles sont sous-payées, peu ou pas reconnues…malgré les belles promesses, aucune négociation de fond n’a été initiée en ce sens !

Nous serons dans la rue pour réclamer la revalorisation des métiers à prédominance féminine et de réelles hausses de salaires !

Les femmes subissent particulièrement la précarité, les temps partiels, les petits boulots précaires, l’écart de rémunération persiste à 25 % entre les femmes et les hommes… C’est comme si chaque jour à partir de 15h40, les femmes travaillaient gratuitement.

Nous ne voulons pas payer les conséquences de cette crise !

L’appauvrissement touche en premier les femmes, les jeunes…

Nous serons dans la rue pour nous élever contre notre exploitation, pour l’égalité salariale femmes hommes et revendiquer un réel partage des tâches domestiques !

Nous serons dans la rue pour réclamer des logements décents et accessibles à toutes et tous, des services publics accessibles à toutes sur l’ensemble du territoire.

De par le monde, nous nous sommes affranchies du silence pesant sur les violences sexistes et sexuelles. Aujourd’hui, des milliers de femmes et d’hommes dénoncent les violences sexuelles incestueuses !

Parce que dans notre vie, nous sommes une sur trois à subir du harcèlement sexuel au travail, 100 % à subir du harcèlement de rue, des milliers à subir des viols ou des agressions sexuelles, à risquer la mort par violences conjugales.

Nous serons dans la rue pour réclamer un milliard pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles, pour obtenir une ratification ambitieuse de la convention de l’Organisation Internationale du Travail contre les violences et le harcèlement dans le monde du travail.

Les inégalités sociales et les violences font partie d’un même système que nous dénonçons.

Nous serons dans la rue pour dénoncer les discriminations, de genre, de classe, de race, et lesbo,-bi- transphobes cumulées par certaines.

Nous serons dans la rue pour lutter contre la violence sexuelle, raciste et institutionnelle faite aux femmes migrantes, contre leur exploitation, pour réclamer la liberté de mouvement à travers les frontières et un permis de séjour illimité et sans conditions !

Nous serons dans la rue pour que l’accès à l’avortement soit possible partout et même pendant le confinement, pour que le délai légal soit étendu au-delà de 12 semaines.

Nous serons en grève ce 8 mars, comme les femmes de par le monde, nous serons dans la rue à manifester et revendiquer, car sans les femmes, le monde s’arrête !

Liste des signataires ici : https://solidaires.org/Greve-feministe-du-8-mars-2021-poursuivons-la-lutte

Un 8 mars historique !

Union syndicale Solidaires

L’Union syndicale Solidaires se félicite du succès historique de ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes.

Notre Union a fait partie des 150.000 manifestantes mobilisées activement sur tout le territoire autour de ce 8 mars.

Solidaires se félicite de l’inventivité de l’expression de nos luttes et grèves féministes. Nous réaffirmons que l’égalité de façade doit cesser, et sommes aux côtés de toutes les femmes qui brisent le silence face aux violences sexistes et sexuelles.

En ce sens, nous condamnons les violences policières exercées à l’encontre des manifestantes à Paris et à Nantes. Nous condamnons cette société qui trouve des excuses aux auteurs, et ne reconnaît pas les victimes : c’est pourtant elles qui devraient, par leur courage, avoir les Césars !

Partout, ici comme ailleurs, les mobilisations des femmes montrent qu’elles sont déjà, de grandes gagnantes !

L’Union syndicale Solidaires appelle à continuer à lutter dans la rue comme au travail pour obtenir l’égalité, en particulier contre cette réforme des retraites par points qui pénalisera particulièrement les femmes. Ce ne sont pas quelques vagues modifications du projet de loi qui changeront la donne.

Cette journée a constitué une belle étape et un encouragement pour nos prochaines mobilisations contre le projet gouvernemental.

Les manifestations massives dans de très nombreux pays, les grèves qui se déroulent ce jour montrent l’ampleur de mouvements qui entrent en résonance les uns avec les autres : violences, retraites, salaires, avortement, migrations… la solidarité des femmes est internationale.

Nous resterons fortes, fières, féministes, radicales et en colère, et mobilisées tant qu’il le faudra.

grrreve des femmes

Grève du 8 mars >>> Le 8 Mars je suis en grève ! Vidéo 4/4

Grève le 8 mars !

Parce que les femmes partout dans le monde se lèvent et luttent pour l’égalité et leur émancipation, soyons les grandes gagnantes ce 8 mars ! Reprenons le mot d’ordre international de la grève féministe ! Le 8 mars, on arrête toutes !

L’évènement FB : https://www.facebook.com/events/1566297166855663/

Dépôt d’un préavis de grève à la BnF pour le 8 mars 2020

Paris, le 2 mars 2020
Objet: préavis de grève
SUD Culture Solidaires
A l’attention de la présidente de la BnF
« Madame,
SUD Culture Solidaires dépose un préavis de grève couvrant l’ensemble du personnel de la Bibliothèque nationale de France, pour le dimanche 8 mars 2020, du début à la fin du service.Ce préavis de grève s’inscrit dans le cadre de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes et du préavis de grève déposé par Solidaires Fonction Publique à cette fin. Il s’inscrit également dans le cadre de la lutte contre la casse des retraites, les femmes étant les grandes perdantes du projet porté par le gouvernement. Il porte sur des revendications spécifiques à la Bibliothèque nationale de France qui n’ont pas suffisamment avancé depuis le préavis de grève déposé pour le 8 mars 2019par notre organisation syndicale:
• pour la mise en place dans le courant de l’année 2020 d’un vrai plan de prévention d’ampleur contre les violences sexistes et sexuelles à la Bibliothèque nationale de France, ce qui passe non seulement par des formations spécifiques ouvertes à tous et toutes,mais aussi parla production, la diffusion de matériel d’information aux personnels et l’organisation d’un midi de l’info ou d’un forum sur le sujet.
• pour que les signalements de harcèlement sexuel, d’agression sexuelle,de violences sexistes fassent l’objet d’un véritable suivi régulier, d’enquêtes approfondies et de saisines systématiques des différentes autorités ministérielles pour mener à bien les procédures réglementaires, dont la mise en œuvre de la protection fonctionnelle pour les victimes.
• pour qu’un travail de sensibilisation au repérage, mais aussi à l’accompagnement des victimes de violences conjugales soit mis en place à la Bibliothèque nationale de France.
• pour que soit enfin décliné à la Bibliothèque nationale de France le protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les Femmes et Hommes du Ministère de la Culture, signé par SUD Culture Solidaires en novembre 2018. Et pour que cette déclinaison soit présentée aux instances de l’établissement ainsi qu’aux personnels avant la fin de l’année 2020.
• pour qu’un plan d’action soit engagé pour lutter contre les inégalités salariales et professionnelles entre femmes et hommes à la Bibliothèque nationale de France, notamment en matière de promotion et d’avancement, ainsi que sur le plan salarial, ce qui nécessite à la fois un travail de repérage de ces inégalités et la mise en place d’un système de rattrapage à différents niveaux, entre autre au niveau du régime indemnitaire pour les personnels titulaires et au niveau des indices de rémunération et de règles d’avancement pour les personnels non-titulaires. « 
Veuillez agréer, madame, nos sincères salutations syndicalistes.
Pour SUD Culture Solidaires, la Secrétaire Nationale
Copie au ministère de la Culture
cultiver le champ social

Grève du 8 mars >>> Le patriarcat c’est concret, ça se combat ! ? Vidéo 2/4

Grève le 8 mars !

Parce que les femmes partout dans le monde se lèvent et luttent pour l’égalité et leur émancipation, soyons les grandes gagnantes ce 8 mars ! Reprenons le mot d’ordre international de la grève féministe ! Le 8 mars, on arrête toutes !

L’évènement FB : https://www.facebook.com/events/1566297166855663/

Grève du 8 mars >>> Le patriarcat c’est quoi ? Vidéo 1/4

Grève le 8 mars !

Parce que les femmes partout dans le monde se lèvent et luttent pour l’égalité et leur émancipation, soyons les grandes gagnantes ce 8 mars ! Reprenons le mot d’ordre international de la grève féministe ! Le 8 mars, on arrête toutes !

L’évènement FB : https://www.facebook.com/events/1566297166855663/